L’opinion

L’Opinion: Créé en 1965, quotidien en français du parti de l’Istiqlal (P.I.)

L'Opinion Maroc - Actualité et Infos au Maroc et dans le monde. L'opinion.ma - 1 er site d'information. Retrouvez toute l’actualité au Maroc et dans le monde : Politique, Economie, Société. Environnement ..

  • Mondial 2022 : Bounou, le cauchemar des Espagnols, meilleur joueur du match
    par A.K. le décembre 6, 2022 à 7:36

    Il est pour beaucoup dans la qualification aux quarts. Il a été énorme aussi bien lors du jeu que lors des tirs au but.    Ce n’est pas la première fois. Depuis le début, il est décisif. Ce Mondial le fait grandir plus.   Mille et une fois, cette consécration est méritée.   Sa prestation face à l’Espagne n’est que la démonstration de son aura grandissante. Les Espagnols, et pas que les Marocains, se souviendront longtemps de Bounou. Mais pas pour les mêmes raisons.    S’il a fait le bonheur de tous les Marocains, il est désormais un cauchemar pour les Espagnols !

  • Une joie immense dans la capitale Rabat
    par L'Opinion le décembre 6, 2022 à 6:48
  • En direct du Qatar : La victoire historique des Lions en images
    par Nour Eddine Chidmi le décembre 6, 2022 à 6:26
  • Maroc-Espagne : Bounou envoie les Espagnols chez eux
    par Mostafa YASSINE le décembre 6, 2022 à 6:25

    A cause du grand enjeu que revêt ce match, les deux équipes nationales marocaine et espagnole sont restées prudentes durant les dix premières minutes.   Il a fallu attendre la 25ème  minute pour voir la première occasion dangereuse en faveur des Espagnols lorsqu’un tir de Gavi a percuté la transversale.   Au fil des minutes, les Marocains vont essayer de stabiliser le jeu et procéder par des contres et à la 43ème minute centre de Mazraoui et une reprise de la tête imprécise a été sans danger pour le portier espagnol. C’est sur un score vierge que l’arbitre a sifflé la fin de cette première mi-temps.    En seconde période, les Lions de l’Atlas ont commencé à baisser les bras et commencent à subir le pressing des ibériques et à la 86ème minute, Aguerd sort sur une civière après avoir ressenti des douleurs et le match se termina sur un score vierge.     Il a fallu recourir aux prolongations pour départager les deux équipes. A la 104ème minute Ounahi rate lamentablement un but tout fait comme Sabiri qui a raté deux occasions nettes.     Au bout de 120 minutes marathoniennes et laborieuses pour les Lions de l’Atlas qui ont su les gérer intelligemment, l’arbitre a envoyé les deux équipes s’expliquer sur un autre terrain qui est celui des penalties.    Les trois premiers tireurs Espagnols (Sarabia, Soler, Busquets) ont raté leurs penalties, tandis que Sabiri, Ziyech et Hakimi ont tiré juste même si Banoun a raté le sien.   Mais le héros de la soirée fut Bounou qui a arrêté deux penalties envoyant les Lions de l’Atlas aux quarts pour la première fois de leur Histoire.   Mais il y a un autre héros derrière ces joueurs qui est Walid Regragui qui a bien préparé ce match et qui a mérité un grand chapeau d’autant que tout le peuple marocain est rentré dans une liesse hystérique.                                             

  • Mondial 2022 / Maroc-Espagne (3-0 t.a.b. 0-0 a.p.) : Les Lions de l’Atlas en quart de finale pour la première fois
    par A.K le décembre 6, 2022 à 5:57

    Walid Regragui ne change rien à ses plans   Il maintient son 4-3-3 avec les titulaires qui ont brillé au premier tour: Bounou - Hakimi, Aguerd, Saïss, Mazraoui - Ounahi, Amrabet, Amallah - Ziyech, En Nesyri, Boufal  Comme on s’y attend, l’Espagne a le monopole du ballon. Le Maroc est dans la réaction par des contres, la priorité étant de défendre et neutraliser les Espagnols.   Le Maroc se crée les meilleures opportunités -11’.Le coup-franc direct de Hakimi passe juste au-dessus !  -22'.Boufal se débarrasse de Llorente, s'échappe dans le couloir gauche. Son centre dévié arrive jusqu'à Ziyech, qui semble hésiter entre le dribble et la reprise de volée. La défense de l'Espagne repousse !  -33’. Mazraoui est l’auteur de la première frappe cadrée du match ! Le latéral marocain  récupère le ballon et tente sa chance plein axe, à 25 mètres de la cage. Son tir est bloqué en deux temps par Simon.  -42’. Hakimi centre côté droit. Laporte prolonge la trajectoire vers Boufal côté gauche. Ce dernier, dans la surface, se joue de la défense et centre à nouveau. Aguerd reprend de la tête, mais le ballon rase la barre transversale.     L’Espagne n’y arrive pas    L'Espagne n'arrive pas à trouver de solutions face à une formation marocaine compacte avec des lignes très rapprochées qui défend en bloc ;   Le Maroc finit la première mi-temps en force    A la mi-temps, les deux équipes se séparent sur un score nul et vierge, mais les Marocains très rigoureux défensivement montrent de belles choses offensivement en fin de match ! Plus de 70% de possession de balle en faveur de l'Espagne. Mais la Roja n'a tiré qu'une fois au but, sans cadrer. Boufal régale face à Llorente !      L’Espagne refait son jeu en deuxième    Après le  début de la seconde période, l’Espagne ne change rien à sa tactique. Elle  tient le ballon et essaye d'étouffer le Maroc. Le Maroc dans la défense et les contres abandonnant le ballon à l’adversaire.  -66’.Du changement pour le Maroc. Boufal, auteur d'une première période de haut niveau, est remplacé par Ez-Zalzouli.   Une possession espagnole stérile. La défense marocaine veille    Alors que le temps file, la pression espagnole est constante. La défense marocaine multiplie  les interventions. Elle  s’évertue à bien défendre. L'Espagne continue de faire tourner le ballon, telle une équipe de handball.     Un dernier quart d'heure de souffrance   -83’.Triple changement pour le Maroc. Mazraoui, diminué, est remplacé par Atiat-Allal. En-Nesyri et Amallah sortent aussi, tandis que Sabiri et Chedira entrent en jeu. -85’-Aguerd, blessé, est remplacé par El Yamiq. -86’-Hakimi déborde et centre vers Ez-Zalzouli qui remet vers Sabiri, lequel ne voit pas Ziyech à l'entrée de la surface. La frappe en pivot de Sabiri sans danger. -90’-Saïss écope d'un avertissement pour contestations répétées. -90’+5- Bounou est à la parade pour neutraliser le centre-tir d'Olmo suite à une balle arrêtée. -90’+6-Fin des  90 premières minutes pour passer aux prolongations.     Les tirs au but et Bounou décisifs   -104’. Chedira, seul dans la surface, contrôle et frappe droit sur Simon, qui repousse du pied  Chedira manque la plus grosse occasion du match. -110’.Saïss, blessé à la cuisse, s'écroule après un dégagement. Il ne lâche pas et reprend le jeu. Une belle leçon du courage de la part du capitaine Saiss. -120’.Ounahi est remplacé par Banoun Les Lions de l’Atlas, portés par le public, défendent corps et âme, résistent et tiennent jusqu’au bout des prolongations malgré l’enjeu, la fatigue et l’épuisement physique. Ils terminent même en force à l’mage d’un Amrabet incroyablement énorme ! Les tirs au but  propulsent les Lions de l’Atlas au ciel des quarts de finale.

  • Smartphone : Des nouveautés pour bien commencer l’année 2023
    par Mariem LEMRAJNI le décembre 6, 2022 à 4:43

    Le Smartphone Android fait résolument dans l’innovation pour accueillir l’année 2023. Ces introductions innovantes sont présentées lors du Snapdragon Summit du fabricant de puces Qualcomm. Ce début d’année qui approche est synonyme de nouveauté. Lors du Snapdragon Summit d’Hawaii, Qualcomm, spécialiste des puces en tous genres (Smartphone, tablette, objets connectés, voiture, 5G, réalité augmentée, etc.), a dévoilé les nouveautés qui équiperont les Smartphones à venir. Outre les progrès de chacun des blocs technologiques du mobile, de nouvelles fonctions vont faire leur apparition avec le support technologique d’Apple qui est menu d’une puce A Bionic pour iPhone, connu pour équiper les Smartphones Android. A cette occasion, le fabricant de semi-conducteurs californien a mis en évidence la prévalence d’une révolution technologique grâce aux propositions de ses partenaires en matière d’innovations s’ils optent pour l’implantation de la toute nouvelle puce Snapdragon 8 Gen 2 au coeur de leurs appareils. Il faut aussi indiquer que ces derniers pourraient d’ailleurs être nombreux, Snapdragon équipant plus de 200 Smartphones premium (Oppo, Xiaomi, Honor, Sony, Motorola, etc.). La société va donc mettre le Smartphone de 2023 à la loupe, c’est l’occasion de faire un point sur les progrès qui attendent les fervents de la technologie. Il en est ainsi de L’IA qui va être de mise dans toutes les interactions des Smartphone pour comprendre plus vite les habitudes des utilisateurs puis les retranscrire et les personnaliser. Cela se traduira notamment en photo en introduisant une meilleure compréhension d’une scène et l’utilisation globale avec une reconnaissance des visages plus affinée pour le déverrouillage comme pour la sécurité. La traduction multilingue sera également déployée avec plus de 1000 langues prises en charge et la capacité de traduire une langue dans deux autres langues simultanément. Puis en visioconférence, l’IA pourra mieux détecter le bruit environnant et se focaliser sur la voix de l’utilisateur. En ce qui concerne la caméra, elle pourra se centrer sur la personne qui parle, et le flou d’arrière-plan qui se trouve derrière elle va être plus efficace. Ainsi, aucune photo ne sera ratée à l’avenir tant Snapdragon a mis le paquet pour que son intelligence artificielle soit aussi dans la photo. La prochaine puce permettra aussi de changer la forme du flou en direct avant la prise de la photo pour faciliter son apparition à la place des sources lumineuses des coeurs, des ronds, des losanges… Pour le fonctionnement des vidéos, il va être possible d’enregistrer en 8K HDR, mais aussi de lire des vidéos jusqu’en 8 K HDR/60 images par seconde grâce au support de l’AV1. Côté jeux mobiles, Qualcomm met le paquet sur le ray tracing, une technologie de réflexion de la lumière sur les objets en temps réel qui donne plus d’effets et de profondeur aux graphismes, pour attirer plus facilement les jeux ambitieux. La connectivité va aussi être de mise sur le Snapdragon 8 Gen 2 qui renforce sa prise en charge de la 5 G et s’adjoint le support du Wi-Fi 7. Au rendez-vous, un assistant vocal va assister les utilisateurs, car avec différents mots d’appel prononcés, il ne répond qu’à la voix de son propriétaire. Si chaque génération de processeur mobile donne un nouvel élan à son lot de nouveautés technologiques, celle de 2023 s’annonce comme un excellent cru.

  • Rabat / Cinéma : Clôture de la 15ème édition du Festival Handifilm
    par L'Opinion le décembre 6, 2022 à 4:34

    Les lycées publics marocains ont raflé les 4 Prix de la compétition internationale du court métrage spécial juniors, fait savoir le Festival Handifilm de Rabat dans un communiqué parvenu à « L’Opinion ». Le lycée CFA Le Beausset a, quant à lui, reçu une mention spéciale du jury. Pour la compétition internationale du court métrage, le Grand Prix du Festival Handifilm a été remporté par le film américain «Feeling Through » de Doug Roland. L’Espagne, la France et la Corée du Sud se sont partagé les trois Prix restants. Par ailleurs, le jury a accordé une mention spéciale au film marocain «Casting». Dans ce sens, la présidente du jury, Khaoula Assebab Banomar, a déclaré : «Nous avons accordé au film Casting une mention spéciale pour son point de vue différent et pour l’émotion qu’il a su transmettre». L’expression «cinéma inclusif» a été la marque qui a identifié de façon récurrente de nombreux films, dans toutes les activités parallèles et les débats. « L’inclusion avec tous ses facettes était très présente dans l’ensemble des films. Rappelons que la quinzième édition du festival Handifilm s’est déroulée à Rabat du 1er au 4 décembre 2022 sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, et avait pour thème : «Le cinéma comme levier de d’autonomisation». Le Festival Handifilm s’est assigné pour objectif de promouvoir la participation des personnes en situation de handicap et de diffuser une culture accueillante des diversités tout en contribuant à développer les capacités créatives des jeunes.

  • Zoo de Rabat : Le projet «Building the Photo Ark» dédié aux espèces en voie d’extinction
    par L'Opinion le décembre 6, 2022 à 4:32

    Le Jardin Zoologique de Rabat organise, ce mercredi, une conférence animée par le photographe de National Geographic, Joël Sartore, autour de son projet «Building the Photo Ark ». A cette occasion, Sartore présentera un projet de photographie des différentes espèces animales menacées d’extinction, baptisé « Building the Photo Ark » et ayant pour objectif la sensibilisation du public à la nécessité de protéger ces espèces et leurs habitats. Notons que Joël Sartore est un photographe américain, conférencier, auteur, écologiste et explorateur à National Geographic. Il est spécialisé dans la documentation des espèces menacées de disparition à travers le monde.

  • Mairie de Casablanca : Le démenti de la commune sur le licenciement
    par L'Opinion le décembre 6, 2022 à 4:24

    La mairie de Casablanca dément fermement les allégations parues dans certains journaux, laissant croire que pas moins de 17 responsables à la mairie ont été licenciés en raison de la mise en place d’une restructuration. « Il ne s’agit pas d’un licenciement, qui est considéré comme une sanction administrative, mais d’une cessation des fonctions, dans le cadre de l’adaptation à la nouvelle structure organisationnelle de l’administration de la Commune de Casablanca », annonce-t-on. Et de préciser que la nouvelle structure a changé l’appellation d’un certain nombre d’entités administratives qui composaient la structure précédente, ce qui exige la compatibilité entre les services et ceux qui en sont responsables grâce à la mise en oeuvre des procédures juridiques en vigueur à cet égard. Rappelons que des journaux arabophones ont rapporté que la mise en application du projet de refonte de l’organisation de la mairie a provoqué une vague de licenciements à Casablanca.

  • En direct du Qatar : Maroc-Espagne en images
    par Nour Eddine Chidmi le décembre 6, 2022 à 4:15
CATEGORIES
Share This
NEWER POST
OLDER POST