L’opinion

L’Opinion: Créé en 1965, quotidien en français du parti de l’Istiqlal (P.I.)

L'Opinion Maroc - Actualité et Infos au Maroc et dans le monde. L'opinion.ma - 1 er site d'information. Retrouvez toute l’actualité au Maroc et dans le monde : Politique, Economie, Société. Environnement ..

  • Coupe du Trône (Quart de finale): Un derby Wydad/Raja aux enjeux multiples
    par L'Opinion le juillet 6, 2022 à 11:32

    Le 14ème derby casablancais en Coupe du Trône entre les deux rivaux éternels le Wydad et le Raja, ce jeudi au stade Larbi Zaouli de Casablanca sans public, sera l'attraction des quarts de finale de la compétition (saison 2020-2021). Cette finale avant la lettre sera âprement disputée, dans la mesure où les deux protagonistes vont l’aborder avec des fortunes diverses.   Si le Raja de Casablanca est sorti bredouille cette saison, le Wydad, lui, joue pour un triplé historique, après avoir remporté la Ligue des Champions et le titre de la Botola Pro D1.   Les Rouge et Blanc peuvent même prétendre à un quadruplé en cas de victoire en Supercoupe africaine face à la RS Berkane. Le Raja, lui, tentera de minimiser les dégâts et continuer l’aventure afin d’espérer soulever cette prestigieuse coupe pour la neuvième fois et égaler le nombre de sacres du WAC. Sur un nuage après sa 22ème consécration en Botola, le Wydad tentera de prendre sa revanche après avoir déjà perdu le dernier derby (0-2) lors de la 25è journée. La fraicheur physique sera également déterminante lors de cette rencontre, vu le nombre de matches joués cette saison par les protégés de Walid Regragui. A ce propos, le coach du WAC avait aligné lors de la dernière journée face au FUS Rabat une équipe remaniée afin de préserver ses joueurs pour cette rencontre cruciale, tout en appelant ses protégés à mettre à côté les célébrations et focaliser sur ce match. Afin de bien préparer ce quart de finale, le Raja a entamé, dès lundi, une concentration à huis clos à El Jadida après avoir récupéré plusieurs de ses joueurs blessés, à l’instar des défenseurs Jamal Harkas, Marouane El Hadhoudi et le milieu de terrain Mohamed El Mekaâzi. Le Wydad et le Raja s’étaient rencontrés 13 fois en Coupe du Trône. Le Raja s’était imposé à 6 reprises, contre 5 victoires pour le WAC, tandis que deux matches se sont soldés par un nul. Le Raja s’était qualifié pour les quarts après avoir éliminé le Raja Béni Mellal, tandis que le Wydad avait évincé le Chabab Mohammedia.   Le vainqueur de ce quart de finale rejoindra au dernier carré, le FUS Rabat et le Youssoufia Berrechid. L’autre quart de finale mettra aux prises la Renaissance Sportive Berkane et l’Association Al Mansouria, ce jeudi à 21h00. La Fédération Royale Marocaine de Football a annoncé dans un communiqué que le match des quarts de finale de la Coupe du Trône entre le Wydad et le Raja de Casablanca aura lieu jeudi à 18h00 au stade Larbi Zaouli, sans public, après la dégradation de la pelouse du Complexe sportif Mohammed V de Casablanca suite aux célébrations du sacre du Wydad en Botola.

  • Akhannouch et l’ambition de sortir l’école du « grand déclassement »
    par Anass Machloukh le juillet 6, 2022 à 10:40

    L’Exécutif compte ressusciter l’école marocaine après sa longue agonie. Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a exposé sa feuille de route devant les Conseillers parlementaires. Détails. « Il est nécessaire que les citoyens aient à nouveau confiance dans l’école publique », a appelé le chef du gouvernement Aziz Akhannouch, venu mardi à la Chambre des Conseillers exposer sa vision pour réformer l’école publique. Objet de l’un des échecs cuisants de l’ancien modèle de développement. Les gouvernements se suc[1]cèdent, mais l’école continue son marasme, si ce n’est sa décrépitude, et ce, en dépit des multiples plans d’urgence qui sont restés noir sur blanc. L’Exécutif actuel veut changer la donne en lançant un véritable chantier de réforme de l’instruction publique en s’attaquant à toutes ses failles (Ressources humaines, système pédagogique, investissement…). Une mission d’autant plus ardue qu’un grand travail attend l’équipe d’Aziz Akhannouch. L’état de l’école aujourd’hui est tel qu’il ne réjouit personne. « L’état actuel de l’enseignement au Maroc reste en deçà des attentes de SM le Roi Mohammed VI et de larges franges de citoyens », et ce, malgré les acquis réalisés sur les plans de l’élargissement de l’offre scolaire et du soutien social, a déploré le chef du gouvernement en s’adressant aux membres de la deuxième Chambre. Pour réaliser le décollage tant espéré, le gouvernement veut édifier l’école de « l’Etat social » sur la base d’une nouvelle vision où la culture, le sport et l’épanouisse[1]ment personnel seront des composantes essentielles du parcours scolaire de l’élève. Raison pour laquelle Aziz Akhannouch a déclaré vouloir moderniser les infrastructures scolaires de sorte que les écoles soient équipées de tout ce qui est nécessaire pour l’enseignement et surtout pour le divertissement et le bien-être de l’élève.   Dans son exposé, le teneur du gouvernail gouvernemental a résumé sa réforme en quatre points fondamentaux : généralisation du préscolaire, développement des capacités cognitives des élèves dans la lecture, l’écriture et le numérique, ainsi que la généralisation des écoles communales, du transport et des cantines scolaires. Des objectifs de taille auxquels s’ajoutent le renforcement de l’investissement dans l’enseignement supérieur et la revalorisation du métier d’enseignant. Sur ce dernier point, le gouvernement, via le ministère de tutelle, a d’ores et déjà commencé ce chantier en engageant des pourparlers marathoniens avec les syndicats de l’enseignement afin de réformer le statut des fonctionnaires de l’Education nationale. Le ministre Chakib Benmoussa veut élaborer un nouveau système unifié comprenant toutes les catégories d’enseignants avec plus d’avantages sociaux et d’incitations à la performance. Cette réforme, rappelons-le, devrait voir le jour, à en croire les déclarations précédentes du ministre, ce mois de juillet. Cette réforme sera ajoutée à celle de la formation des enseignants. Le gouvernement avait limité l’âge d’admissibilité aux concours d’enseignants à 30 ans afin de faire du métier une véritable vocation plutôt qu’une voie de recours pour les chômeurs dépourvus de passion pour éduquer les futures générations.   En parallèle, la nouvelle vision veut que les enseignants soient appuyés et secondés pas le corps des inspecteurs éducatifs, dont la fonction fait manifestement défaut. Aziz Akhannouch a déclaré vouloir élargir leurs rôles pour inclure l’accompagnement, l’encadrement et le « contrôle de qualité, en plus de leur vocation originelle : l’évaluation ».   Qualité de l’enseignement et de l’apprentissage… l’urgence ! L’amélioration de la qualité du système éducatif à tous les niveaux est l’une des priorités de gouvernement. Aziz Akhannouch a souligné d’abord les difficultés qui entravent la généralisation du préscolaire, sou[1]lignant que malgré les progrès réalisés jusqu’à aujourd’hui, des lacunes persistent au niveau des salles équipées et des cadres qualifiés à même de réunir les conditions adaptées aux besoins moteurs, affectifs, linguistiques et cognitifs des enfants de 4 ans. Outre cela, il a été décidé la création de 4000 unités au profit des enfants de 4 à 6 ans, surtout dans les régions éloignées.   Pour ce qui est de l’enseigne[1]ment primaire, la réalité de nos élèves est choquante, à en croire M. Akhannouch. Selon qui, chaque année, près de 300.000 élèves quittent l’école dès le cycle primaire, et seuls 30% des élèves montrent qu’ils disposent des compétences cibles à la fin du cycle primaire, contre 10 % seulement au cycle préparatoire. À cela s’ajoute le retard qu’accuse l’école marocaine en termes de technologies numériques. La pandémie a montré les échecs de l’école à fournir un enseigne[1]ment à distance de qualité. Dans sa volonté de réforme, le gouvernement fixe un certain nombre d’objectifs pour hisser le niveau des élèves d’ici 2028. Il s’agit de la diminution d’un tiers du taux de déperdition scolaire et de l’amélioration de la qualité des apprentissages reçus à l’école, en augmentant à 70% le taux d’acquisition des compétences de base, en plus de la création d’un environnement favorable et de conditions adéquates propices à la participation et à la réussite au sein des écoles, et ce, en doublant le nombre d’élèves bénéficiant des activités intégrantes en milieu scolaire. Atteindre ces objectifs stratégiques nécessite de détailler leurs contenus à travers des mesures opérationnelles claires et réalisables, afin de permettre aux instances gouvernementales concernées de garantir une bonne mise en œuvre de cette feuille de route, a conclu M. Akhannouch.  

  • Fernando Grande Marlaska en visite au Maroc suite au drame de Nador
    par L'Opinion le juillet 6, 2022 à 10:23

    Après le drame de Nador, le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande Marlaska se rendra au Maroc pour rencontrer son homologue marocain Abdelouafi Laftif. La coopération migratoire à l’ordre du jour. Le drame de Nador semble alerter le gouvernement espagnol qui veut éviter à tout prix qu’une telle tragédie se reproduise. Ce drame a montré la nécessité d’une coordination plus étroite entre les autorités espagnoles et marocaines, confrontées aux mafias des passeurs. Raison pour laquelle le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande Marlaska, est attendu au Maroc où il devrait tenir une réunion de travail avec son homologue marocain Abdelouafi Laftit. C’est ce qu’annonce une dépêche de l’EFE, reprise par plusieurs médias espagnols. Le ministre espagnol ne viendra pas seul, il sera accompagné de la commissaire européenne à l’Intérieur, Ylva Johansson, précise la même source, ajoutant qu’il sera question, durant la rencontre avec Abdelouafi Laftit, des problèmes liés à l’immigration irrégulière et à la politique migratoire de l’Union européenne. Cette réunion intervient quelques jours après les incidents de Nador où 37 migrants clandestins ont péri en tentant de pénétrer de force dans l’enclave de Melilia. Cette tentative s’est soldée par des confrontations violentes avec les forces de l’ordre marocaines, dont plusieurs éléments ont été blessés. Suite à ces événements tragiques, le Chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a défendu le Maroc et les efforts consentis par ses autorités pour lutter contre la migration irrégulière, appelant l’Union européenne à être solidaire avec le Royaume. Pour sa part, la commissaire européenne à l’Intérieur s’est déclarée ce dimanche très préoccupé par la tragédie. « Les événements au poste-frontière de Melilia sont profondément inquiétants. Tout d’abord, dans la perte de vies. Deuxièmement, le franchissement forcé et violent d’une frontière internationale ne peut jamais être toléré », a-t-elle écrit sur son compte Twitter, ajoutant que « cette tragédie souligne pourquoi nous avons besoin de voies sûres, réalistes et à long terme qui réduisent les voyages désespérés et condamnés ».

  • Basket-ball / Division excellence « Dames » : Le CODM remporte le titre
    par L'Opinion le juillet 6, 2022 à 10:21

    Le COD Meknès de basket-ball dames a remporté le titre de la division excellence (2021-2022) à l’issue de sa victoire face à l’AS FAR sur le score de 56 à 44 en finale disputée mercredi à la salle du centre sportif militaire, près de Salé. Il s’agit du 16ème sacre du COD Meknès en division excellence de basket-ball dames après plusieurs années d’absence. Le club de la ville de Meknès est parvenu à conclure la finale avec un large écart de 12 points face aux joueuses de l’AS FAR. Le premier quart-temps a été caractérisé par une nette domination des joueuses Meknassies, qui ont rapidement pris l'avantage pour terminer cette 1ère manche avec un écart de 5 points (18-11). Dans le deuxième quart-temps, les représentantes de la ville de Meknès ont accentué leur pression sur les Militaires pour conclure sur le score de 30 à 18. Le 3ème quart-temps a également tourné à la faveur des Meknassies en l’emportant 44 à 22. Cette domination du COD Meknès s’est poursuivie au cours du dernier quart-temps qui a permis aux joueuses du club de la ville ismaélite de décrocher le titre de championnes. Le palmarès de la division excellence « dames » 1978 : CODM de Meknès 1979 : CODM de Meknès 1980 : CODM de Meknès 1981 : CODM de Meknès 1982 : CODM de Meknès 1983 : CODM de Meknès 1985 : CODM de Meknès 1986 : CODM de Meknès 1987 : CODM de Meknès 1988 : CODM de Meknès 1989 : CODM de Meknès 1990 : CODM de Meknès 1991 : Stade Marocain 1992 : Stade Marocain 1993 : AS Crédit Agricole 1994 : AS Crédit Agricole 1995 : CODM de Meknès 1996 : AS Crédit Agricole 1997 : AS Crédit Agricole 1998 : FUS de Rabat 1999 : FUS de Rabat 2000 : Tihad Sportif Club 2001 : FUS de Rabat 2002 : FUS de Rabat 2003 : FUS de Rabat 2004 : AS FAR 2005 : AS FAR 2006 : AS FAR 2007 : AS FAR 2008 : AS FAR 2009 : Ittihad Tanger 2010 : Amal Essaouira 2011 : Tihad SC 2012 : CODM de Meknès 2013 : CODM de Meknès 2014 : Amal Essaouira 2015 : Amal Essaouira 2016 : KAC Kénitra 2017 : Chaba Rif Al Hoceima 2018 : AS FAR 2019 : Kawkab Marrakech 2020: non disputé 2021 : Kawkab Marrakech 2022 : CODM de Meknès.

  • Transformation numérique : la SMIT et Huawei s’allient pour soutenir les TPE et start-up touristiques
    par l'Opinion le juillet 6, 2022 à 10:06

    La Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT) et le groupe Huawei technologies ont signé, mercredi, une convention pour soutenir la transformation numérique et le développement des très petites entreprises et des start-up touristiques. La convention a pour objectif d’encourager l’initiative privée et à soutenir la transformation numérique pour le développement des très petites entreprises et des start-up touristiques et la mise en œuvre d’un produit touristique innovant et compétitif, indique la SMIT dans un communiqué.   Cette alliance permettra, selon la même source, d’améliorer l’expérience touristique et l’attractivité des territoires en favorisant l’émergence de projets novateurs susceptibles de contribuer à la modernisation et à l’enrichissement de l’offre touristique.   Huawei mettra à profit son savoir-faire pour le développement de solutions numériques innovantes et son académie digitale pour l’accompagnement de la SMIT et des investisseurs dans le cadre du Tourisme. S’agissant de l’accompagnement de la TPME touristique, Huawei participera, à côté de la SMIT, à l’enrôlement (sourcing) et l’incubation des startups de l’écosystème touristique agissant dans l’innovation.   Ces actions s’inscrivent dans l’approche adoptée par la SMIT pour le développement d’un produit innovant « Smart Tourisme » en adéquation avec les nouvelles attentes des touristes, conclut le communiqué. 

  • Économie du sport: Le CESE préconise une politique publique opérationnelle inscrite dans une loi-cadre
    par L'Opinion le juillet 6, 2022 à 9:10

      Le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Ahmed Réda Chami, a appelé, mercredi à Rabat, à la transformation de toute stratégie nationale du sport en une politique publique opérationnelle inscrite dans une loi-cadre. "Il est important d'instaurer un cadre organisationnel adapté basé sur une refonte de la loi relative à l'éducation physique et aux sports, en identifiant tous les facteurs qui bloquent actuellement la mise en œuvre de ce chantier", a souligné M. Chami lors d'un atelier de restitution dédié à la présentation de l'avis du Conseil intitulé "L'économie du sport: un gisement de croissance et d'emplois à mettre en valeur". La pratique d'une activité sportive constitue un moyen sans égal pour l'inclusion sociale, a-t-il fait savoir, expliquant que pour faire de l'économie du sport au Maroc un levier de développement, il faut remédier en premier lieu au faible nombre de pratiquants qui ne dépasse pas un million pour les personnes inscrites dans des clubs. Une réalité qui renvoie à l'importance des autres déterminants de cette économie, a soulevé le président du conseil, citant, à cet égard, le poids du sport dans le système scolaire et universitaire, le niveau de performance des élites sportives, la disponibilité des infrastructures sportives et de l’encadrement, de l'aménagement du temps de travail et de l'éducation et de la formation. Selon lui, l'absence d'une analyse détaillée du volume d'activités et des objectifs de la pratique du sport au Maroc ne permet toutefois pas de relever les types de profils des pratiquants au Maroc. Par conséquent, a soutenu M. Chami, il demeure assez difficile de catégoriser la population marocaine pratiquante en compétiteurs à la recherche de performance dans un cadre de compétition, en amateurs, avec une pratique orientée vers le loisir mais pouvant être intensive ou en occasionnels, qui pratiquent irrégulièrement et rarement, estimant que la disponibilité de telles informations permettrait de guider et de cibler les populations concernées chacune par des politiques publiques appropriées. Le président du CESE a, par ailleurs, mis l'accent sur la faiblesse de la participation de la femme marocaine dans les activités sportives, ainsi qu'à une présence très limitée dans le domaine sportif, en tant que pratiquantes ou dans les autres métiers du sport, faisant observer que de nombreux événements ont été mis en place ces dernières années par le ministère de tutelle pour sensibiliser les femmes aux pratiques sportives, mais également attirer leur intérêt pour assister et participer à ce type d'évènements. Élaboré dans le cadre d'une auto-saisine, l'avis du CESE sur l'économie du sport a pour objectif de proposer des pistes de transformation à même d'accroître la contribution du secteur du sport à la création de richesse et d'emploi et d'en faire une locomotive économique et sociale pour le Royaume.     Les recommandations du CESE en trois points clés Voici en trois points clés les recommandations du Conseil économique, social et environnemental (CESE) pour la promotion de l'économie sportive, présentées dans le cadre d'un avis du Conseil intitulé " L'économie du sport : un gisement de croissance et d’emplois à mettre en valeur": 1. Changer la perception des Marocains envers le sport : - Communiquer sur le sport et son intérêt ; - Détecter les talents dès le bas âge ; - Concevoir une stratégie de formation et d’accompagnement pour les métiers du sport ; - Développer l’intérêt des femmes pour le sport et en leur ouvrant les possibilités de participation effective ; - Concevoir un référentiel, impliquant toutes les parties prenantes, afin de protéger les athlètes, particulièrement les femmes, contre le harcèlement dans le sport. 2 . Instaurer un cadre organisationnel adapté : - Améliorer le cadre juridique et réglementaire ; - Faire des collectivités territoriales les principaux acteurs de la promotion du sport ; - Conditionner le développement des infrastructures ; - Mettre en place de modèles de gestion faisant appel à des contrats types ; - Instaurer l'obligation de disposer d’informations sur les impacts économiques préalablement à l’organisation de tout évènement sportif ; - Développer un système d’information territorial et national en concertation avec l’ensemble des acteurs concernés ; - Encourager le tourisme sportif ; - Développer la recherche et développement dans le domaine du sport. 3 . Structurer l’activité sportive et professionnaliser le sport au Maroc - Accompagner la transformation des clubs du statut d’association à celui de société ; - Veiller à la mise en place d’un statut pour les sportifs professionnels et les sportifs de haut niveau ; - Améliorer la capacité des clubs, ligues et fédérations à générer davantage de recettes ; - Lancer un programme d’appui et de financement, qui ciblerait les jeunes entrepreneurs ; - Combattre l’informel dans le secteur du sport.

  • Football / Association Sportive Dream Témara: Cérémonie de clôture de la saison
    par L'Opinion le juillet 6, 2022 à 8:45

    L'Association Sportive Dream Témara a clôturé sa saison 2021-2022 en organisant une cérémonie festive en l'honneur des adhérents, des parents et des jeunes actifs ainsi que les encadrants administratifs et techniques de l'Association.    L'objectif de l'Association Sportive Dream Témara  est la formation inclusive des jeunes footballeurs afin de les préparer, à long terme, à intégrer le tissu footballistique des équipes au niveau local, régional et national.    Des attestations et des médaillés ont été décernées aux jeunes sociétaires qui s'étaient illustrés lors de la saison sportive 2021-2022.   L'Association Sportive Dream Témara œuvre dans le cadre associatif. Son objectif est éducatif, formatif et inclusif.   Tout en assurant l'encadrement technique, elle a un projet socio-éducatif : Initier et développer le sens et le principe de la citoyenneté positive. 2-Lutter contre le décrochage social et la délinquance juvénile.   Pour élaborer et mettre en pratique son projet, l'Association  Dream organise : -Des ateliers ludiques, formatifs et instructifs,  -Des matches, des tournois et des séances continues de formation liées à la pratique du football.  

  • Données personnelles : Des doigts accusateurs pointent vers TikTok
    par Yassine Elalami le juillet 6, 2022 à 4:00

    L’ONG Access Now, qui défend les droits des internautes, accuse TikTok de «violation manifeste» du Règlement général sur la protection des données ( RGPD) européen à des fins de publicité ciblée. Ceci au moment où la plateforme fait polémique au Sénat américain. L’ONG Access Now, qui défend les droits des internautes, accuse mardi, TikTok de «violation manifeste» du Règlement général sur la protection des données (RGPD) européen à des fins de publicité ciblée. Elle renvoie, dans un communiqué, à un document de TikTok. Ce dernier stipule qu’au nom des «intérêts légitimes » de ce réseau, la collecte de données se fera à partir du 13 juillet sur cette plateforme auprès des plus de 18 ans en Europe, qu’ils y aient consenti ou non. Access Now a écrit à TikTok, qualifiant cette nouvelle façon de procéder de «violation manifeste» du RGPD. «TikTok veut passer outre les droits des personnes qui utilisent la plateforme pour augmenter ses revenus publicitaires», indique dans le communiqué Estelle Massé, d’Access Now. Mme Massé rappelle que d’autres plateformes et réseaux sociaux ont une lecture sujette à caution du consentement mais que TikTok va «plus loin». Selon elle, ce dernier «suggère effectivement que nous ne devrions pas avoir notre mot à dire sur la manière dont nos informations sont utilisées». Tik- Tok a été sollicité par l’AFP, mais n’avait pas répondu mardi soir. Aux Etats Unis, une commission parlementaire a demandé mardi une enquête sur les pratiques de TikTok en matière de confidentialité des données. Au coeur de la controverse, un article de Buzzfeed paru mi-juin, affirmant que des employés de Bytedance en Chine ont eu accès à de nombreuses reprises à des données non publiques sur des utilisateurs américains de l’application. TikTok a confirmé ces informations, et tenté de répondre aux inquiétudes d’élus américains, sans parvenir à les rassurer. Mark Warner (démocrate) et Marco Rubio (républicain), les président et viceprésident de la commission du Sénat américain sur le renseignement, ont écrit à l’agence américaine de protection des consommateurs, la FTC, pour lui demander d’enquêter sur une «apparente tromperie». Mi-juin, TikTok avait annoncé que toutes les données relatives à des utilisateurs américains de la plateforme étaient désormais stockées sur des serveurs du groupe Oracle aux Etats-Unis. Vendredi, le réseau a adressé une lettre à des sénateurs américains pour leur assurer que l’accès aux informations se faisait dans le respect d’un protocole d’autorisation et de contrôles «solides». Les responsables du groupe ont aussi expliqué que les ingénieurs de ByteDance ne pourront travailler sur les algorithmes de la plateforme que dans l’environnement informatique d’Oracle, sans extraire de données. Y. ELALAMI

  • Aïd Al Adha : Voici les coûts d’hébergement et d’abattage des moutons à Casablanca
    par L'Opinion le juillet 6, 2022 à 3:55

    A l’occasion d’Aïd Al Adha 2022, la Commune de Casablanca a dévoilé les prix de l’hébergement et de l’abattage du mouton, des services qui seront assurés par la SDL Casablanca Prestations au niveau des Abattoirs de la métropole. Le service d’abattage pour la journée de l’Aïd sera confié aux Abattoirs de Casablanca, situés au boulevard du 10 mars Sidi Othmane, indique un communiqué de Casa Prestations. L’abattage coûtera 240 dhs TTC alors que l’hébergement est proposé à 24 dhs TTC /nuit. L’hébergement démarre à partir de 48 heures avant le jour de l’Aid Al Adha. « À l’instar des années précédentes, l’abattage est assuré dans les conditions d’hygiène répondant aux normes de qualité préconisées par les instances compétentes», indique Casa Prestations, soulignant qu’un dispositif dédié est mis en place « pour assurer l’opération de sacrifice dans le respect des mesures préventives instaurées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire de lutte contre le Covid-19 ».  

  • Colloque / Settat : Apologie de l’initiative d’autonomie pour le Sahara marocain
    par L'Opinion le juillet 6, 2022 à 3:52

    Lors d’un colloque international organisé, mardi à Settat, par la Fondation Joudour (racines) pour les Marocains du monde, des intervenants du Maroc et d’ailleurs ont mis en avant la prééminence de l’initiative d’autonomie dans la résolution du conflit artificiel autour du Sahara marocain. Organisé en partenariat avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger et l’Université Hassan 1er de Settat et en coopération avec la région Casablanca-Settat et la province de Settat, ce colloque s’inscrit dans le cadre de la dynamique positive marquant la cause nationale notamment avec la reconnaissance historique des Etats-Unis d’Amérique de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara et la nouvelle position espagnole soutenant l’initiative marocaine d’autonomie, ainsi que la position de l’Allemagne vis-à-vis de la cause nationale, outre l’ouverture de près de 25 consulats dans les villes de Laâyoune et Dakhla. Cet événement, placé sous le thème: «L’initiative d’autonomie et la banqueroute de la thèse séparatiste et d’autodétermination», vise à mettre la lumière sur le rôle des Marocains du monde dans la défense de la cause nationale et leur plaidoyer pour la libération des séquestrés dans les camps de Tindouf sur le territoire algérien, ainsi que la dénonciation de la situation alarmante et dramatique de ces séquestrés et les graves violations de droits de l’Homme dont ils sont victimes.

CATEGORIES
Share This
NEWER POST
OLDER POST