L’opinion

L’Opinion: Créé en 1965, quotidien en français du parti de l’Istiqlal (P.I.)

L'Opinion Maroc - Actualité et Infos au Maroc et dans le monde. L'opinion.ma - 1 er site d'information. Retrouvez toute l’actualité au Maroc et dans le monde : Politique, Economie, Société. Environnement ..

  • LGV Marrakech-Agadir : le projet en quête de financement
    par Anass Machloukh le janvier 17, 2022 à 9:44

    Le projet de construction de la Ligne à grande vitesse Marrakech - Agadir est toujours en phase d'étude. Le démarrage du chantier dépend de trouver les financements nécessaires, selon le ministre de tutelle, Mohammed Abdeljalil qui estime la facture de ce mégaprojet à 50 MMDH. Détails. L'un des projets ambitieux, destinés à lier le Nord et le Sud du Maroc, le chemin de fer entre Marrakech et Agadir est toujours en phase de conception. Le démarrage de ce chantier devrait prendre du temps. Le projet est toujours en cours d'étude de faisabilité, selon le ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil. De passage à la Chambre des représentants où il a pris part à la séance hebdomadaire des questions orales, le ministre istiqlalien a précisé que l'Office national des Chemins de fer (ONCF) a effectué plusieurs études topographiques et d'autres relatives à Conception de la voie ferrée, au tracé et aux plans d'aménagement. Jusqu'à présent, la date du lancement des travaux demeure inconnue puisque ce projet se heurte au problème du financement. Avec un coût estimé à 50 milliards de dirhams, ce projet est toujours en quête de pourvoyeurs de financements. " Ce chantier requiert des ressources financières immenses, sa programmation dépend de trouver une source de financement", a expliqué M. Abdeljalil. Pour sa part, le ministre a assuré que son département est prédisposé à étudier toutes les options de financement, en n'excluant pas un partenariat public-privé. L'extension du réseau ferroviaire à Agadir fait partie d'un plan national de développement de l'infrastructure ferroviaire, le Maroc prévoit de construire 1300 kilomètres de ligne à grande vitesse et 3800 kilomètres de voie ferrée de type classique. Ceci permettra d'élargir le réseau ferroviaire sur 43 villes, sachant que seules 23 zones urbaines sont accessible par train. 

  • Après 100 jours au gouvernement, Mehdi Bensaïd défend son bilan
    par Achraf EL OUAD le janvier 17, 2022 à 9:14

    Le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaïd, a révélé un certain nombre de mesures prises par le ministère au cours des 100 jours de vie du gouvernement. Lors de ses réponses aux questions des parlementaires à la Chambre des Représentants lundi, Bensaïd a déclaré que son ministère travaillait sur le terrain, selon une stratégie qui a commencé dès les premiers jours dans les trois secteurs. Au niveau du secteur de la culture, le ministère, selon Bensaïd, a pris un ensemble de mesures, notamment l'initiative théâtrale en investissant dans 60 pièces et en les diffusant sur la SNRT pour soutenir les troupes de théâtre, et en travaillant sur l'ouverture de 150 salles de théâtre et de cinéma. « En matière d’infrastructures, il y avait une décision d’avoir 150 salles de théâtre et de cinéma d’ici fin 2022, dont 79 sont déjà prêtes, 45 en cours de réaménagement. Afin d’atteindre le nombre prévu, nous allons transformer des maisons de jeunes ou des salles culturelles en des salles de cinéma, de théâtre », a-t-il déclaré, tout en mettant l’accent sur le réel enjeu, l’animation de ces salles et les activités et événements qui y seront organisés. Dans un autre contexte, Bensaïd a souligné que le ministère travaille sur la protection, la réhabilitation, la restauration et la promotion des monuments historiques aux échelles nationale et internationale. Il a également précisé que le ministère a mis en place une stratégie pour promouvoir la culture du livre auprès des enfants afin de les inciter à la lecture, et ce en mettant en place des bibliothèques de proximité dans les quartiers et les universités pour encourager la lecture et créer des opportunités de profit pour les écrivains et les éditeurs. S’agissant du secteur de la jeunesse, il a souligné que plusieurs maisons de jeunes ont été mises à disposition, notamment des studios pour le gaming, d’enregistrement musical et des salles de spectacles. Bensaïd a également souligné « l'ouverture du ministère sur les jeux électroniques et la programmation informatique, et ce grâce à un partenariat avec la Fédération Royale pour créer des espaces dans 100 maisons de jeunes au cours de l’année 2022, en plus de trouver une solution aux cadres assistants, un problème qui date de plusieurs années ». Interrogé sur les plans et initiatives du gouvernement pour soutenir le secteur du journalisme aux échelles nationale, régionale et locale, le ministre a expliqué que « le journalisme est un secteur majeur dont le rôle est primordial dans la société. Le gouvernement a une vision pour soutenir le secteur, nous travaillons dans le cadre d’une approche participative avec tous les acteurs », ajoutant que « l’objectif aujourd’hui est de renforcer le rôle du journalisme dans la société tout en pensant au nouveau modèle de l’entreprise médiatique qui dispose d’un un régime fiscal particulier et qui accompagne la transition numérique que vit notre pays ». Bensaïd a conclu son prestation devant les représentants de la nation en disant que « la principale préoccupation est de visiter toutes les régions pour en savoir plus sur les problèmes de proximité et les besoins de ce secteur ».   

  • Prix Fifa: Lewandowski se console du Ballon d'Or, doublé pour Putellas
    par la rédaction (avec AFP) le janvier 17, 2022 à 8:33

    Le Polonais Robert Lewandowski, "machine" à buts du Bayern Munich, a conservé en 2021 le titre de meilleur joueur Fifa de l'année, lundi, effaçant partiellement sa déception du Ballon d'Or. La joie est double en revanche pour l'Espagnole Alexia Putellas, lauréate des deux prix. L'avant-centre de 33 ans a remporté une deuxième fois le trophée après 2020, à l'issue d'une année faste sur le plan personnel. Il s'impose devant les deux autres finalistes: l'Argentin Lionel Messi (Paris SG, ex-FC Barcelone), qui l'a devancé il y a un mois et demi dans la course au Ballon d'Or, et l'Egyptien Mohamed Salah (Liverpool). Le jury composé de sélectionneurs, capitaines, journalistes ainsi que des supporters et supportrices du monde entier a été séduit par la saison 2020-2021 stratosphérique de Lewandowski, auteur de 48 buts toutes compétitions confondues. "Je suis heureux et très honoré de remporter ce trophée. Je me sens fier", a commenté Lewandowski, qui a reçu le prix en duplex. Le grand attaquant a marché sur la Bundesliga avec 41 buts en 29 matches, soit une unité de plus que le canonnier Gerd Müller, qui a détenu le record pendant un demi-siècle (depuis la saison 1971-1972) et auquel un hommage a été rendu lundi lors de ce gala en ligne organisé à Zurich. Samedi, deux jours avant de recevoir sa récompense, Lewandowski a réussi un triplé contre Cologne et porté à 300 buts son total dans le championnat d'Allemagne, seulement devancé par... Gerd Müller (365 buts). "Dans la surface, c'est une machine!", s'est emballé le gardien et capitaine du Bayern, Manuel Neuer, à propos d'un joueur réputé pour être "un modèle absolu de professionnalisme", selon le patron du club bavarois Oliver Kahn. Avec le temps, "la machine" semble tourner de mieux en mieux. Il vient de réussir le meilleur début d'exercice de sa carrière, avec déjà 39 buts en 33 matches, sous ses différents maillots: 34 buts en 27 matches avec le Bayern et cinq buts en six matches avec la sélection polonaise. Moins précoce que Cristiano Ronaldo et Messi, les deux superstars des années 2010, Lewandowski a beaucoup progressé au Bayern, où il est arrivé en 2014 en provenance de Dortmund. Personnalité discrète et pur attaquant de surface à ses débuts, il s'est mué peu à peu en joueur et en équipier complet. Le prix féminin a également consacré une individualité de grand talent avec Alexia Putellas, mais il prend une teinte plus collective pour la capitaine du FC Barcelone, couronnée à la fois en championnat, en Coupe d'Espagne et surtout en Ligue des champions à l'issue d'une saison 2020-2021 parfaite. "Je tiens à remercier toutes mes coéquipières parce que ce trophée est pour nous toutes", a réagi celle qui a devancé sa coéquipière Jennifer Hermoso, ainsi que l'Australienne de Chelsea Sam Kerr. "Ce trophée sera une motivation pour cette année et j'espère que nous aurons beaucoup de succès." En succédant à l'Anglaise Lucy Bronze, la milieu de terrain de 27 ans devient la deuxième à réussir le doublé Ballon d'Or/Trophée "The Best" dans la même année, deux ans après la championne du monde américaine Megan Rapinoe. En l'occurrence, il s'agit même d'un triplé pour l'internationale espagnole, désignée joueuse européenne de l'année 2021 par l'UEFA. Supportrice du FC Barcelone depuis petite, Putellas s'est imposée comme une pièce-maîtresse du club catalan, qu'elle a rejoint en 2012, six ans après un passage peu concluant chez les jeunes. La N°11 au pied gauche soyeux a contribué à placer le Barça au coeur de l'Europe, passé du rang d'outsider laminé pour sa première finale de C1 en 2019 par l'Olympique lyonnais (4-1), à l'ogre dévorant tout sur son passage, deux ans plus tard, y compris Chelsea (4-0) en finale. Dans une soirée qui a aussi honoré le Portugais Cristiano Ronaldo, récompensé pour avoir établi un nouveau record mondial de buts en sélection (115 à ce jour), le petit couac est venu du "11" féminin de la Fifpro, l'équipe-type désignée par plus de 3.600 joueuses évoluant au plus haut niveau: malgré le triplé du Barça, absolument aucune Barcelonaise n'a été retenue dans ce onze...

  • Le plaidoyer d'Abdennabaoui pour la numérisation et la justice efficiente
    par La rédaction avec MAP le janvier 17, 2022 à 7:57

    Le chantier de numérisation des procédures, des démarches et des services judiciaires est une entrée fondamentale pour atteindre les objectifs qui visent à faciliter l'accès du citoyen à une justice efficace et efficiente, a souligné, lundi à Tanger, le président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui. Dans une allocution lue en son nom par le secrétaire général du CSPJ, lors de l'ouverture d'un séminaire international sous le thème "fondement législatif de la numérisation des procédures judiciaires", Abdennabaoui a assuré que la contribution à la mise en place de tribunaux numériques permettra de promouvoir le développement du Maroc, améliorer le climat des affaires, et de gagner la confiance des investisseurs et des citoyens en général, d’autant plus que la consolidation des garanties d’un procès équitable est l’un des objectifs stratégiques les plus importants auxquels aspire le CSPJ.   Le responsable a estimé que ce chantier, compte tenu de la situation sanitaire actuelle exceptionnelle, permettra aux principales institutions concernées par le système judiciaire de réaliser les missions qui leur sont confiées, à savoir le suivi continu et en temps réel des indicateurs de performance des tribunaux, la prospection des différentes difficultés auxquelles ils font face et l'intervention en temps opportun pour fournir les meilleurs services au justiciable d'une part, et faciliter le travail des intervenants du système judiciaire d'autre part.   Il a assuré que le succès d'un projet de cette envergure ne peut être atteint que grâce à la fédération des efforts et la contribution de tous les acteurs, tout en s'arrêtant sur la réalité des tribunaux, et des infrastructures et ressources humaines qu'ils regorgent, en plus de la nécessité d'adopter un plan de transformation numérique précis.   Mohamed Abdennabaoui a, par ailleurs, mis l'accent sur la prise de conscience de l'importance de l'échange d'expériences entre les pays en matière des législations relatives au système judiciaire en général, et en termes du projet de transformation numérique de la justice en particulier, soulignant qu'il s'agit de la bonne voie pour mettre en place un cadre législatif intégré qui réglemente l'utilisation des moyens électroniques dans les procédures judiciaires, conformément à ce qui est internationalement reconnu. Il a conclu que ce séminaire est l'occasion de faire le point sur les expériences internationales en la matière, à travers la participation d'un parterre d'experts venus de plusieurs pays arabes, africains et européens, et de représentants d'organisations internationales actives dans le domaine de la justice, ce qui permettra de mettre la lumière, avec objectivité et professionnalisme, sur de nombreux aspects, et de proposer des recommandations qui enrichiront la vision sur le projet de transformation numérique.   Le programme de ce séminaire, organisé par le ministère de la Justice, en coordination avec des partenaires nationaux et internationaux, comprend plusieurs axes liés à la présentation d’expériences comparées du fondement législatif de la numérisation des procédures judiciaires, et aux expériences en la matière du Sénégal, la France, les Émirats arabes unis, la Belgique, les États-Unis États et du Rwanda, ainsi que le projet de numérisation de la justice au Maroc et la numérisation des procédures judiciaires dans les domaines civil et pénal.

  • SM le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers
    par La rédaction avec MAP le janvier 17, 2022 à 7:55

    Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a reçu, lundi au Palais Royal de Rabat, plusieurs ambassadeurs étrangers, venus présenter au Souverain leurs lettres de créance en tant qu’ambassadeurs plénipotentiaires et extraordinaires de leurs pays dans le Royaume. Voici la liste des ambassadeurs reçus par le Souverain :  M. Said Bin Mohammad Bin Ali Al Buru’umi, Ambassadeur du Sultanat d’Oman, M. Krzysztof Karwowski, Ambassadeur de la République de Pologne, Mme Oksana Vasylieva Yuriivna, Ambassadeur de l’Ukraine, Mme Dang Thi Thu Ha, Ambassadeur de la République Socialiste du Vietnam, M. Al Asri Saeed Ahmed Aldhaheri, Ambassadeur de l’Etat des Emirats Arabes Unis, M. Rafael Puelma Claro, Ambassadeur de la République du Chili, M. Simon Martin CMG, Ambassadeur du Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord, M. Michael Graeme Bruce Cutts, Ambassadeur d’Australie, M. Mohamed Hanani, Ambassadeur de la République Islamique de Mauritanie, M. Jeroen Roodenburg, Ambassadeur du Royaume des Pays-Bas, Mme Zaina Nyiramatama, Ambassadeur de la République du Rwanda, M. Ebrahim Edries, Ambassadeur de la République d’Afrique du Sud, M. Armando Barucco, Ambassadeur de la République d’Italie, M. Erick Estuardo Escobedo Ayala, Ambassadeur de la République du Guatemala, Mme Maria Ciobanu, Ambassadeur de la Roumanie, M. Albashir Ibrahim Saleh Alhussaini, Ambassadeur de la République Fédérale du Nigeria, M. Li Changlin, Ambassadeur de la République Populaire de Chine, M. Rajesh Vaishnaw, Ambassadeur de la République de l’Inde, M. Atumanni Dainkeh, Ambassadeur de la République de Sierra Leone, Mme Saulekul Sailaukyzy, Ambassadeur de la République du Kazakhstan, M. Nestor Bankumukunzi, Ambassadeur de la République du Burundi, M. Leslie J. Baja, Ambassadeur de la République des Philippines, M. Plamen Stoyanov Tzolov, Ambassadeur de la République de Bulgarie, M. Amaury Justo Duarte, Ambassadeur de la République Dominicaine, M. Nontawat Chandrtri, Ambassadeur du Royaume de Thaïlande, M. Keeyong Chung, Ambassadeur de la République de Corée, M. Ivan Bauer, Ambassadeur de la République de Serbie, Mme Filomena Mendes Mascarenhas Tipote, Ambassadeur de la République de Guinée-Bissau, M. Ladislav Skerik, Ambassadeur de la République Tchèque, Mme Seynabou Dial, Ambassadeur de la République du Sénégal, M. Sjur Larsen, Ambassadeur du Royaume de Norvège, Mme Véronique Petit, Ambassadeur du Royaume de Belgique, M. Mohammed Shahdat Hossain, Ambassadeur de la République populaire du Bangladesh, M. Samuel Jojo Effah-Broni, Ambassadeur de la République du Ghana, M. Ignacio De Cossio Perez De Mendoza, Ambassadeur de la République du Salvador, M. James Mcintyre, Ambassadeur de la République d’Irlande, Mme Jumana Suleiman Ali Ghunaimat, Ambassadeur du Royaume Hachémite de Jordanie, Mme. Patricia Pilar Llombart Cussac, Ambassadeur, Cheffe de la Délégation de la Commission européenne, M. Yasser Mostapha Kamal Othman, Ambassadeur de la République Arabe d’Égypte. Cette audience s’est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita.

  • Le Souverain condamne l'attaque des Houthis et affirme son soutien aux Emirats Arabes Unis pour défendre leur territoire
    par La rédaction avec MAP le janvier 17, 2022 à 7:48

    ​À la suite de l'attaque ignoble perpétrée par la milice houthie et ses soutiens contre le territoire des Emirats Arabes Unis, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a eu, ce jour, un entretien téléphonique avec Son Altesse Cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyane, Prince Héritier d’Abu Dhabi et Vice-Commandant Suprême des Forces Armées émiraties. Au cours de cet entretien, Sa Majesté le Roi a condamné vigoureusement cet acte abject, qui a ciblé des innocents et des installations civiles.   Le Souverain a présenté, à cette occasion, Ses sincères condoléances aux Autorités et au Peuple émiratis pour les pertes humaines, et Ses souhaits de prompt rétablissement aux blessés.   Sa Majesté le Roi a réitéré l’appui ferme du Royaume du Maroc à toutes les mesures prises par les Emirats Arabes Unis pour défendre leur territoire et la quiétude de leur population face aux attaques ignobles de la milice houthie et ses soutiens.   Dans le cadre de la tradition de solidarité constante et agissante entre les deux pays frères, Sa Majesté le Roi Mohammed VI – Que Dieu Le Préserve – a assuré Son Altesse Cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyane que le Royaume se tiendra toujours aux côtés des Emirats Arabes Unis et apportera toutes les formes de soutien à ce pays frère pour la défense de sa sécurité nationale et la protection de ses citoyens

  • Stress hydrique : Nizar Baraka annonce un plan d'urgence de trois milliards de dirhams
    par A.M le janvier 17, 2022 à 7:21

    Confronté au recul des ressources hydriques, le gouvernement compte renforcer le dispositif national de barrages et les projets de dessalement des eaux de mer. Le ministère de l'Equipement et de l'Eau a mobilisé trois milliards de dirhams à cet effet dans le cadre d'un plan d'urgence. Détails. L'un des grands défis qui menacent le Maroc dans les années à venir, la pénurie des ressources hydriques s'impose de plus en plus et de façon plus fréquente dans le débat public. Le changement climatique et l'irrégularité des précipitations font que les ressources d'eau sont de plus en plus rares dans les bassins hydrauliques, sachant que les réserves des barrages ne cessent de diminuer. Le taux de remplissage a atteint, le 10 janvier, 5,5 milliards 34,1% contre 40,6% au cours de la même période de l’année dernière. Les craintes d’une potentielle pénurie sont telles qu'elles sont souvent exprimées au Parlement. Interrogé sur ce sujet lors de la séance hebdomadaire des questions orales, le ministre de l'Équipement et de l'Eau, Nizar Baraka, s'est montré conscient de cette problématique. En réponse aux questions des députés, le ministre a annoncé un plan d'urgence, soutenu par une enveloppe de trois milliards de dirhams pour faire face au stress hydrique. Parmi les mesures envisageables, la hausse du nombre des barrages fluviaux. Le gouvernement compte en construire 120 d'ici 2023. " D'habitude, seuls huit barrages étaient programmés annuellement, nous avons décidé d'en construire 120 d'ici 2023", a indiqué le ministre, qui a précisé que son département mise également sur le renforcement des programmes de dessalement des eaux de mer pour satisfaire les besoins de consommation et d'irrigation. Les projets de dessalement concernent des régions comme Nador, Dakhla, Safi, ainsi que d'autres villes côtières. Nizar Baraka est revenu sur les réalisations qui ont été faites durant les deux années passées, soulignant que 11 chantiers de construction de nouveaux barrages ont été lancés depuis 2020.

  • CAN Cameroun 2021 en chiffres : 10 choses importantes à savoir sur le tournoi
    par Rachid MADANI le janvier 17, 2022 à 7:16

      Le plus grand spectacle de football d'Afrique est en bonne voie, après avoir été reporté en 2021 en raison de la pandémie de Covid-19, et toutes les équipes participantes ont montré un assez bon niveau technique.  Le Cameroun accueille le reste de l'Afrique pour le festival de football de trois semaines qui offrira de nombreuses péripéties passionnantes pour enrichir encore ses 65 ans d'Histoire. Pour nous mettre dans le rythme de la CAN, voici le 1 à 10 de la CAN en chiffres.   1-  L'arbitre rwandaise Salima Mukansanga est la seule femme à avoir arbitré un match dans l'Histoire de la CAN. Agée  de 33 ans, elle est entrée dans l'Histoire de la CAN de cette année au Cameroun, lorsqu'elle a arbitré le match entre le Malawi et la Guinée le 10 janvier 2022.    2-  Le Cameroun est un pays fou de football. Il a accueilli la CAN pour la dernière fois en 1972 (il y a 50 ans) et a remporté cinq titres de la CAN depuis la dernière fois qu'il a accueilli la compétition, ce qui en fait la 2e équipe la plus titrée de l'Histoire de la compétition.    3- Trois équipes  ont remporté la CAN dès leur première apparition, l'Egypte en 1957, le Ghana en 1963 et l'Afrique du Sud en 1996.    4-  Les Black Stars du Ghana ont fait de leur pays le troisième le plus titré de l'Histoire du tournoi CAN. Cependant, les stars noires ont remporté la compétition pour la dernière fois en 1982, il y a 40 ans.    5- Le plus grand nombre de buts marqués en un seul match de la CAN est réalisé par Laurent Pokou de Côte d'Ivoire contre l'Éthiopie lors de l'édition 1970 de la compétition. La Côte d'Ivoire a ensuite terminé 4e de la compétition.   6- Le nombre de pays qui ont atteint la finale d'un tournoi AFCON sans soulever le trophée sont le Mali, le Sénégal,  l'Ouganda, le Burkina Faso,  la Guinée et la Libye.   7. L'Egypte est l'équipe la plus titrée de l'Histoire de la CAN, elle a décroché son 7e titre en 2010 en battant le Ghana 1-0 en Angola.   8- Le plus grand nombre de tournois AFCON joués par un seul joueur dans son Histoire : cet honneur est partagé par Rigobert Song du Cameroun et Ahmed Hassan de l'Egypte.   9- L’exploit du plus grand nombre de buts marqués en une seule CAN a été réalisé par Ndaye Mulamba lors de l'édition 1974 de la compétition alors qu'il menait le Zaïre au titre en Égypte.   10- Les équipes du continent africain qui ne se sont jamais qualifiées pour la CAN sont la  République centrafricaine, le Tchad, le Djibouti, l’Érythrée, l’Eswatini, le Lesotho, le São Tomé et Príncipe, les Seychelles, la Somalie, le Soudan du Sud.

  • Le Maroc condamne fermement les attaques des Houthis contre les Émirats arabes unis
    par La rédaction le janvier 17, 2022 à 7:02

    Le Maroc a réagi officiellement à l’attaque perpétrée par les Houthis contre la région de Musaffah et l’aéroport d’Abou Dhabi aux Emirats Arabes Unis. Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l'Etranger, a publié communiqué, dénonçant cet acte hostile, tout en exprimant la solidarité du Maroc avec les Emirats arabes unis. Détails. “Le Royaume du Maroc, Roi, gouvernement et peuple, a condamné vigoureusement, lundi, l’attaque odieuse perpétrée par la milice des Houthis et ceux qui les soutiennent contre la région de Musaffah et l’aéroport d’Abou Dhabi aux Emirats Arabes Unis”, a indiqué le Ministère des Affaires étrangères.  Suite à cette attaque qui a pris pour cible des civils, la diplomatie marocaine a fait part de “la pleine solidarité” du Royaume avec l’Etat des Emirats Arabes Unis frère dans la défense de la sécurité de ses territoires et de la sûreté de ses citoyens.    Rappelons que cet attentat a eu lieu, lundi, et a fait  trois morts et six blessés légers suite à l’explosion de trois camions citernes. Les enquêtes préliminaires indiquent que cette attaque a été perpétrée à l'aide de petits objets volants, appartenant peut-être à des drones, selon l'Agence de presse WAM.   

  • CAN 2021 : L’arbitre zambien Zikazwe serait de retour dès ce mardi !?
    par A.KITABRI le janvier 17, 2022 à 6:57

    Une information taille XXXL circule sur les médias égyptiens ce lundi matin. D'habitude leurs informations en relation avec la CAF rapportées par les médias égyptiens se sont souvent avérées justes du fait que le siège de la CAF est au Caire. Si l’information se confirme, elle va entraîner  une déferlante de critiques et faire beaucoup de bruit. Ainsi, il est annoncé que l'arbitre zambien Zikazwe, auteur de la fin rocambolesque du match Tunisie Mali, serait  de retour pour officier lors du reste de la CAN. Il se pourrait qu’il soit présent dès les matches de ce mardi en tant qu’arbitre de la VAR. Le Maroc affronte le Gabon ! Sera-t-il concerné par cet éventuel retour qui reste à confirmer ?  

CATEGORIES
Share This
NEWER POST
OLDER POST